Stacks Image 1451
Anatomie de la colonne vertébrale:

La colonne vertébrale, ou rachis, est la charpente du tronc du corps humain et possède plusieurs fonctions :
  • Mécanique : permettre la station érigée et assise, assurer la mobilité du tronc (se pencher, se tourner,…).

  • Neurologique : la moelle épinière chemine dans le canal rachidien, de sa continuité avec les structures cérébrales jusqu’au niveau de la première vertèbre lombaire où elle s’arrête et se termine par un ensemble de nerfs à destination des jambes et du périnée, appelé « queue de cheval ». Elle est protégée dans la colonne vertébrale.

La colonne vertébrale est constituée de 7 vertèbres cervicales, de 12 vertèbres thoraciques, de 5 vertèbres lombaires, de 4 vertèbres sacrées et du coccyx.
Les vertèbres sacrées sont fusionnées et l’ensemble constitue le sacrum, point de liaison entre la colonne vertébrale et les membres inférieurs.

Les disques intervertébraux relient entre eux les corps des vertèbres et jouent à la fois le rôle d’une articulation et d’un amortisseur. Ils sont constitués d’une enveloppe périphérique résistante et innervée appelé annulus et d’un centre gélatineux, très hydraté mais non innervé, appelé nucléus pulposus.
Dès la fin de la croissance et sous les effets des efforts de la vie courante, le disque intervertébral est le siège de phénomènes dégénératifs, correspondant à des fissures de la périphérie du disque et à une déshydratation de son centre.


Stacks Image 1457
Le rachis cervical est très mobile et protège la portion haute de la moelle épinière. Il est constitué de 7 vertèbres qui sont empilées et unies par les disques intervertébraux et des ligaments très résistants.

Le rachis thoracique est peu mobile. Chaque vertèbre s’articule avec deux côtes fixées en avant au sternum. Le rôle de cette portion du rachis est de protéger les organes de la cage thoracique (cœur et poumon) et la moelle épinière thoracique. En raison de sa faible mobilité, cette portion de la colonne vertébrale est rarement exposée aux manifestations dégénératives.

Le rachis lombaire est constitué de 5 vertèbres. Cette portion du rachis, très mobile, est très exposée aux lésions dégénératives.
A ce niveau, les structures contenues dans le canal vertébral sont essentiellement les racines nerveuses de la queue de cheval.
Elles sont entourées par une enveloppe appelée dure-mère qui contient un liquide très spécifique, renouvelé en permanence, appelé liquide céphalo-rachidien.
Les nerfs qui sortent de la colonne vertébrale à ce niveau contrôlent la motricité et la sensibilité des membres inférieurs.


Stacks Image 2852


Stacks Image 1492
Les racines nerveuses à destinée des membres émergent de la moelle épinière et sortent de la colonne vertébrale par des orifices ménagés entre deux vertèbres, les foramens. Chaque racine nerveuse assure ensuite la motricité et l’innervation sensitive d’un territoire qui lui est spécifique.
Une lésion cervicale et thoracique menace directement la moelle épinière dont la fragilité est majeure et le potentiel de récupération faible et variable.
Au niveau du
rachis lombaire, les structures menacées sont les nerfs des membres inférieurs qui sont un peu plus résistants.
En revanche, les nerfs contrôlant les fonctions sphinctériennes et la sensibilité du périnée cheminent dans cette zone sans en sortir, mais sont potentiellement menacés dans certaines pathologies lombaires (hernie, fracture,…).



Stacks Image 1497


Dernière mise à jour: 11/09/2015
hernie discale, lombaire, spondylolisthesis, centre de chirurgie du rachis, micro chirurgie, O-Arm, navigation, lyse isthmique, scoliose, cyphose, métastase, cimentoplastie, kyphoplastie, mini invasif, neurochirurgien, chirurgien orthopédiste, société française du rachis, paris, Versailles, neuilly sur seine,